30 juil.

Le CDI intérimaire

Publié le 30/07/2018

Il est de toutes les revues de presse, tous les débats, et le gouvernement à l’intention de le mettre au programme de la loi « avenir professionnel », le CDI intérimaire, la nouvelle tendance de l’agence d’intérim. On vous dit sur ce qui est peut-être l’avenir du travail temporaire. Alors qu’est-ce que le CDI intérimaire ?

Le CDI intérimaire est un contrat à durée indéterminée, comme son nom l’indique. En revanche, sa particularité se trouve dans le fait que plusieurs missions vous seront confiées dans différentes entreprises. La règlementation imposée est celle du travail temporaire puisque c’est l’agence d’intérim qui vous emploie et vous rémunère. D’ailleurs, quant à la rémunération, les règles ne changent pas pendant les périodes de missions, le salaire est applicable sur le principe d’égalité de traitement, suivant les règles du travail temporaire. 

Si vous rencontrez des périodes creuses entre les missions, aussi appelées périodes d’intermissions, une rémunération mensuelle minimale sera garantie. Elle est d’ailleurs définie dans le contrat à durée indéterminée que vous avez signé lors de votre embauche. Cette rémunération ne pourra être inférieure au SMIC. 

Bien évidemment, vous ne bénéficierez pas de tous les « avantages » de l’intérim. Le contrat est un CDI, vous ne rencontrez donc pas la problématique du travail précaire. Vous n’aurez donc pas de raison de bénéficier de l’indemnité de fin de mission. 

En fin de compte, le CDI intérimaire fonctionne comme un CDI classique : vous avez, comme tous contrats, une période d’essai, votre contrat est signé entre vous et l’agence d’intérim. Quant aux congés, ils doivent être posés selon les règles de congés payés pour les CDI. 

Les avantages à bénéficier d’un CDI intérimaire sont nombreux, notamment, le contrat est plus pérenne et moins précaire. Il y a fort à parier qu’il se développera dans les années futures !